800 tonnes d'ordures collectées

Selon l’Agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANASAP), la production individuelle de déchets au Togo se situe dans la norme des pays en voie de développement. Elle varie de 0,4 à 2kg par habitant et par jour.

800 tonnes d’ordures ménagères sont collectées quotidiennement à Lomé. La plupart sont acheminées dans des centres de traitement.

Selon Gnakoude Béréna, le directeur général de l’ANASAP, la population commence à faire preuve d’un peu plus de civisme.

Republicoftogo.com : Les bonnes pratiques ne se voient pas encore à Lomé dont les rues sont jonchées d’ordures

Gnakoude Béréna : Le problème de la propreté est profond. De surcroît les déchets sont collectés avec du matériel peu adapté.

Les collectes sont effectuées par des pousse-pousse. Vous en conviendrez avec moi, ce n’est pas le moyen le plus efficace. Une partie des ordures collectées n’arrive jamais aux dépôts intermédiaires et à l’usine de retraitement d’Agoé. Du coup, on voit apparaître régulièrement des dépotoirs sauvages en pleine ville.

Republicoftogo.com : Les infrastructures existent, mais la population ne semble pas être concernée par les questions d’hygiène et d’environnement.

Gnakoude Béréna : Effectivement. Je vous donne un exemple simple. Des ouvrages de drainage et d’assainissement ont été construits dans la capitale. Ils sont censés prévenir les inondations. Problème, ils sont utilisés comme décharges par les habitants. Quand il y a de fortes pluies l’eau ne peut s’écouler.

On observe cependant une amélioration. Les gens commencent à comprendre le danger et progressivement font preuve d’un peu plus de civisme.

Néanmoins, nous allons continuer à sensibiliser et faire en sorte que tous les espaces insalubres deviennent des lieux de vie.